Le livre et le nouveau spectacle …

Son dernier livre

la première

Dans ce recueil d’histoires courtes et tragi-comiques, les souvenirs, les rêves, les inventions pures et simples se croisent dans les lueurs du crépuscule.

La Flandre en toile de fond y est matière et esprit. Elle imprègne le récit de sa musique parfois claire, parfois obscure et l’orchestre se chargeant de faire sonner tout cela est composé de fantômes. A la lisière du fantastique, des gens simples et compliqués se débattent face à leur destin.

L’amour, les fanfares, les flonflons, les pigeons, les géants, la belote, la bière brune ou blonde, le rock’n’roll, la beauté des filles sur la plage, le potjevleesch, les copains et toutes les merveilles du monde n’y pourront rien. Le rouleau-compresseur du temps ne fait pas de quartier.

Un extrait … Dame blanche

La Flandre au crépuscule : Le spectacle

En parallèle à ce recueil de nouvelles, William Schotte propose un récital où, s’accompagnant au violoncelle, il nous raconte quelques légendes flamandes plus ou moins anciennes, quelques récits  du livre et nous brosse également avec humour des portraits de gens du cru hauts en couleurs. Sur la fin de ce spectacle, selon l’humeur du moment, il est possible de passer en mode inter-actif avec les questions-réponses autour du livre. C’est plutôt convivial. Durée du spectacle  : 1 h 10 mns

Et toujours à l’affiche : « La passion selon Hubert Vandenstraeten »

94  DPI acré

Ce nouveau concert-spectacle est composé de chansons, de récits, de musiques qui racontent la vie d’un homme ordinaire : Hubert Vandenstraeten . L’action se passe en Flandres maritimes mais parfois dans le déroulement de cette histoire passionnante, celle-ci se transporte aux confins de pays exotiques , dans le temps et même dans le monde incroyable des rêves .

Hubert Vandenstraeten a rencontré des Martiens, est tombé amoureux de sa prof d’allemand, a été guitare-héros dans un orchestre de variétés, a bu un peu trop, a divorcé à regret et a vécu une foule de choses ordinaires absolument passionnantes .

Un jour celui-ci a disparu et beaucoup se demandent encore dans le café où il était un des piliers les plus solide où ce rêveur excentrique a bien pu s’en aller .

Ce nouveau concert-spectacle est un rendez vous tonique entre l’humour et la poésie sous le regard bienveillant de la fée des musiques d’aujourd’hui .

Pour cette nouvelle aventure, William Schotte , son violoncelle , son bagout improvisé  et ses autres surprises ont fait appel à Stefan Orins, pianiste suédois de talent aux multiples facettes qui parcourt avec succès les scènes européennes du Jazz moderne .

Le teaser https://youtu.be/AJPw__3I-xc

Photos William 03-05-2016 22 copier